header image

Elle favorise la réussite scolaire

Elle favorise la réussite scolaire

Certains des pays les plus avancés (États-Unis, Australie, Grande-Bretagne, Allemagne, Norvège et France) ont introduit des expériences et/ou des programmes spécifiques d’éducation différenciée afin de réduire l’échec scolaire et d’améliorer les résultats des garçons.

La Commission européenne a réaffirmé son objectif : en 2020, l’abandon scolaire devra être inférieur à 10 % dans toute l’UE. En 2011, l’abandon scolaire – pourcentage de jeunes âgés de 18 à 24 ans qui n’ont pas terminé l’enseignement secondaire obligatoire – se situe à 13,5 % (11,6 % dans le cas des filles, face à 15,3 % dans le cas des garçons).

Les données publiées par les organismes internationaux montrent que la composante sexuelle joue un rôle déterminant dans les chiffres relatifs à l’échec scolaire, de plus en plus élevé parmi les garçons, notamment dans des pays comme Malte (38,9 %), l’Espagne (31 %), le Portugal (28,2 %), l’Islande (22,2 %) et l’Italie (21 %).

L’éducation différenciée, en s’adaptant aux rythmes de maturation et aux styles d’apprentissage des garçons et des filles, obtient de bons résultats académiques, contribuant ainsi à réduire l’échec scolaire.

Les sources
Early leavers from education and training by sex 2011. % of the population aged 18-24 with at most lower secondary education and not in further education or training. Eurostat. Lien 

TWITTER